© Harry_nl/ Flickr (CC-BY-NC-SA 2.0)
Philippe Rio honoré

Mais qu’a-t-on fait de l’appel de Grigny ?

par Philippe Allienne
Publié le 17 septembre 2021 à 11:34

Philippe Rio, le maire de Grigny (Essonne), vient de faire l’objet de toute l’attention des médias. Il vient d’être nommé « meilleur maire du monde » par la City Mayors Foundation de Londres, pour ses mesures contre la pauvreté. Lui, maire communiste d’une des villes les plus pauvres de France, n’en revient pas. Il y a quatre ans, en 2017, environ 150 maires de France lançaient un appel au président de la République. Il en était une des signatures majeures. L’appel porte le nom de sa commune : « l’Appel de Grigny ». Mais aujourd’hui, les villes en question restent sur leur faim.

Souvenons-nous, « l’Appel de Grigny » avait été lancé le 16 octobre 2017 dans le cadre des États généraux de la politique de la ville co-organisés par l’association Bleu Blanc Zèbre, Ville et Banlieue et Villes de France. Il a été rédigé et signé par 150 maires de France en charge de quartiers prioritaires de la politique de la ville et par des associations travaillant auprès de la jeunesse et des populations fragiles.
Alors qualifié de « solennel », adressé directement au président Macron, il

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous