Courrier des lecteurs

Merci pour votre soutien

Publié le 12 juin 2020 à 15:17

Alors que nous vous annoncions la semaine dernière dans nos pages le cambriolage dont nous avons été victimes le week-end dernier, vous avez été nombreux à nous envoyer spontanément vos messages de soutien et vos dons pour nous aider à racheter le matériel dont nous avons besoin pour vous informer. En voici une sélection.

Je croyais que tout irait mieux qu’avant... les lâches, les veules, les fachos sont encore là ? Nous aussi !!!
> Marie-Christine Menard

Bien triste nouvelle !! J’envoie tout de suite un chèque. Courage.
> Laurence Carbonneaux

Le président d’Autrement Dit nous propose une aide logistique et s’indigne : « C’est lamentable. Triste temps ! Vous aviez eu des menaces ? Avec la disparition de la SAD nous n’avons plus de diffusion en kiosques, ce saccage c’est vraiment le coup de trop. Bon courage à toute l’équipe.
> Jean-Claude Branquart, président Autrement Dit / Réseau SORTIR EN FRANCE

Membre d’EELV, je tiens à être solidaire de ce qui vous frappe.

Mais, faut-il être étonné·e·s de ce fait ? Il y a une quinzaine d’années, on a commencé à voler des panneaux de circulation, les fils électrique de l’éclairage public, Puis, ce furent les plaques d’égout.

La floraison de quasi-fascistes à la tête de nombreux États sur tous les continents, n’est pas un hasard. L’industrialisation des fakes-news, ou l’aberrance de nouvelles ’théories’ (la platitude de la planète) complètent le tableau Désespéré·e·s, les gens se laissent aller à croire en des "Pères UBU" et "ARTURO UI".

Pour moi, c’est le monde de la consommation qui implose, ou plutôt l’explosion de la frustration face à l’impossibilité de consommer comme il y a peu. Et oui, tout ce que notre monde compte d’esprits libres et pensants, d’abonné·e·s à l’Esprit des Lumières et à l’esprit scientifique (libéré des viles courses au financement), doit s’unir pour réfléchir au futur commun terrible qui se dessine. Bien sûr, il reste l’éventualité d’un commando exprès. N’aviez-vous pas des copies de l’Histoire ? Je vous envoie le chèque aujourd’hui même.Courage.
> Pierre Housez, de Lys-lez-Lannoy

S’attaquer à un journal et le priver de son outil de travail est inacceptable et révoltant. Total soutien du Club de la presse des Hauts-de-France.
> Faouzia Allienne-Abdouh, déléguée générale du Club de la presse Hauts-de-France

Chers camarades journalistes, je compatis pour votre douleur et on va vous aider. Ce genre d’acte traduit hélas notre sale époque. À votre disposition.
> François Cortade, journaliste Radio France

Solidarité !
> Gérard Streiff, d’Ivry-sur-Seine

Merci également à tous ceux qui ont nous ont adressé et nous adressent encore leurs dons et promesses de don.

Pour nous aider, vous pouvez toujours réaliser un don défiscalisé, acheter notre numéro spécial 75 ans ou tout simplement vous abonner ou offrir un abonnement à vos proches pour nous soutenir et faire découvrir le journal.

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Aulnoye-Aymeries Robert Lacombled nous a quittés

Robert Lacombled est parti dans son sommeil avant d’atteindre ses 80 printemps, dans la nuit du 1er au 2 juillet. Il se sera battu jusqu’à son dernier souffle pour le bien collectif. Longtemps secrétaire de la section PCF à Aulnoye-Aymeries, il veillait sur la ville avec attention. Des Nuits (...)

Joséphine Carcano Une vie militante

Militante très active, Josée ne manquait jamais les manifestions de la CGT et du Parti communiste. Enfant, elle est arrivée d’Italie avec sa famille qui fuyait le fascisme de Mussolini. Durant la guerre, son père était responsable des communistes italiens pour le Nord de la France. Elle suivra la (...)

A la Une :

Vote par procuration : mode d’emploi

Un électeur absent ou empêché peut choisir un autre électeur pour accomplir à sa place les opérations de vote. Ils doivent être inscrits sur les listes électorales dans la même commune mais pas nécessairement dans le même bureau de vote. Il faut se rendre au tribunal judiciaire ou de proximité, au (...)

Lire aussi :