Télévision

N’oubliez pas le service public audiovisuel

par JEAN CLAUDE QUILLET VILETTE
Publié le 24 décembre 2020 à 10:55

La crise de la Covid-19 a provoqué suite au premier confinement de mars à mai, un effet de déflagration pour les chaînes de télévision privées, dont le chiffre d’affaires repose presque intégralement sur la publicité. En effet, les annonceurs ont décidé de suspendre leurs investissements entraînant de fortes inquiétudes parmi ces médias. Les pertes pourraient atteindre un milliard d’euros, voire plus pour l’ensemble du secteur.
Si l’on en croit le dernier Baromètre unifié du

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous