La lutte des blouses blanches

Pour un financement sain de l’hôpital public et une revalorisation des carrières

Publié le 3 juillet 2020 à 19:36 | Mise à jour le 6 juillet 2020

Après la forte mobilisation des blouses blanches du 16 juin, la manifestation du 30 a vu un net recul des participants. Pas question pourtant, pour les soignants, de baisser les bras face à un Ségur de la santé qui s’achève en queue de poisson.

Un millier devant le siège lillois de l’Agence régionale de santé puis dans le cortège lillois jusqu’à la préfecture, une centaine dans les autres villes de la région (Boulogne-sur-mer, Calais, Arras...). Les responsables syndicaux voient deux raisons essentielles à cette modeste participation : la communication a été beaucoup plus faible et tardive que pour le 16 juin (la première grande mobilisation depuis la fin du déconfinement) ; par ailleurs il y a l’effet vacances.

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Bib’Estiv s’invite dans l’abbaye de Vaucellles

Cet été, l’abbaye de Vaucelles accueille les Nordistes dans son écrin de verdure. Du 16 juillet au 20 août se tiendra la 20ème édition de Bib’Estiv. L’occasion de profiter de nombreuses activités gratuites proposées par la médiathèque départementale.
Située dans la vallée du Haut- Escaut, à (...)

Rentrée du PCF Rendez-vous à Malo le 29 août

C’est à Dunkerque, au Palais des Congrès de Malo-les-Bains, que le Parti communiste a programmé sa rentrée politique.Son université d’été aura lieu le samedi 29 août. Si le programme n’est pas finalisé à ce jour, on sait que le secrétaire national du PCF, Fabien Roussel, fera son allocution de (...)

A la Une :

Formule estivale L’été en Liberté

À compter du 10 juillet, votre hebdomadaire vous propose quatre pages estivales consacrées au tourisme régional en Hauts-de-France, au sport, à la lecture et, de manière plus générale, aux loisirs pour toutes et tous. Liberté Hebdo ne fait donc pas de cure d’amaigrissement et garde ses vingt pages. (...)

Lire aussi :