Rendez nous les 37,5 années de cotisation !

Publié le 18 juin 2019 à 17:15

Edouard Philippe persiste et signe. Dans son deuxième discours de politique générale du quinquennat, il conserve les axes mis en œuvre depuis deux ans avec l’élection d’Emmanuel Macron.

Le résultat des européennes conforte le gouvernement dans sa stratégie et sa volonté d’avancer encore plus vite sur ses réformes. L’âge légal de départ à la retraite, sans être officiellement modifié, vient encore de passer un palier de deux ans avec l’âge « d’équilibre » de 64 ans évoqué par le Premier ministre arguant d’un pseudo « déficit deux fois plus important que prévu en 2022 ».

Avec un bonus-malus incitant les salariés à partir plutôt vers 65 ans. En clair, vous pouvez partir à 62 ans, mais pas à taux plein. Des

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Marcel Rocq Un vétéran du PCF disparaît

Ce jeudi 26 septembre, nous avons appris la disparition de Marcel Rocq à l’âge de 77 ans. Marcel fut un de ces hommes de conviction, idéaliste, humble ne comptant pas ses heures pour le Parti communiste français. Il a été adjoint au maire de Calais aux fêtes de 1977 à 1983, mais également premier (...)

A la Une :

Lire aussi :