Sécheresse : dans le Pas-de-Calais le bilan des moissons est stable

par Ousmane Mbaye
Publié le 1er août 2019 à 17:29

À l’heure où les producteurs de la région travaillent dur pour leurs moissons, l’incertitude reste grande. Même si les pluies du week-end ont apporté une éclaircie, ils veulent rester prudents.

« L’impact sécheresse » est visible sur les prairies. Celles-ci sont complètement jaunies et grillées. Nicolas Georget, directeur de la FDSEA [1] dresse, pour l’heure, un bilan des moissons rassurant : «  Dans le Pas de Calais, on est à la moitié des surfaces en blé et en colza, les rendements sont corrects ». Si certaines variétés de blé sont en chute de 20 % il est néanmoins trop tôt pour se prononcer. « À la fin de semaine, on y verra plus clair. 90 % des moissons devraient être terminées si la météo le permet », annonce Nicolas Georget. Les pluies du week-end dernier ont sauvé les grandes lignes comme le maïs ou la betterave.

Patricia Godin fait le même constat concernant les moissons. Avec u

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Notes :

[1Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles.

Ces articles peuvent vous interesser :

A la Une :

Ascoval au régime de la douche écossaise

Les 270 salariés d’Ascoval, à Saint-Saulve, en sauront sans doute plus dès ce week-end. La chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Strasbourg a en effet convoqué, ce vendredi 21 juin, Ascoval et son repreneur British Steel ou plutôt, la holding qui est détenue par le (...)

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :