Sept syndicats appellent à un " 1er mai plus que jamais"

Publié le 24 avril 2020 à 12:04

« Nous porterons ce 1er mai 2020, bien que confiné-es, les revendications qui sont plus que jamais d’actualité. »
Pas question, donc, d’oublier la journée des travailleurs sous prétexte que la crise sanitaire empêche la mobilisation classique. Dans un communiqué, six syndicats appellent à manifester avec « pancartes, banderoles ou en envahissant les réseaux sociaux » : la CGT, la FSU, U.S Solidaires et les organisations lycéennes et étudiantes Fidl, Mnl, Unef et
Unl. « Donnons à cette journée une véritable force collective ! Le 1er mai, soyons visibles, solidaires, déterminé-es. Nous ne
paierons pas la crise générée par des choix politiques d’un système capitaliste mortifère »

écrivent-ils.

Évoquant le déconfinement et les menaces sur le droit du travail, le communiqué syndical estime que

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Les damnés de la terre

C’est le titre d’un très bon reportage que publie le Journal du Dimanche du 26 juillet. Ces damnés sont les milliers de saisonniers étrangers que des sociétés d’intérim européennes acheminent vers la France pour des travaux de récolte. Ces ouvriers agricoles sont bien-sûr très mal payés, ont (...)

Rentrée du PCF Rendez-vous à Malo le 29 août

C’est à Dunkerque, au Palais des Congrès de Malo-les-Bains, que le Parti communiste a programmé sa rentrée politique.Son université d’été aura lieu le samedi 29 août. Si le programme n’est pas finalisé à ce jour, on sait que le secrétaire national du PCF, Fabien Roussel, fera son allocution de (...)

A la Une :

Formule estivale L’été en Liberté

À compter du 10 juillet, votre hebdomadaire vous propose quatre pages estivales consacrées au tourisme régional en Hauts-de-France, au sport, à la lecture et, de manière plus générale, aux loisirs pour toutes et tous. Liberté Hebdo ne fait donc pas de cure d’amaigrissement et garde ses vingt pages. (...)

Lire aussi :