Julien Quennesson, maire de Somain

Service très volontaire

par Philippe Allienne
Publié le 20 novembre 2020 à 11:41

C’était l’une des bonnes nouvelles au soir du 28 juin 2020 : la ville de Somain demeure le gros bastion du Douaisis administré par un maire communiste. La liste d’union (PCF-PS-société civile) menée par Julien Quennesson est parvenue en tête. Mais pour la majorité municipale, le travail et les enjeux sont immenses.

Avec 48,54 % des suffrages exprimés, la liste « Ensemble, Unis pour Somain » l’a emporté largement. Mais en entamant son second mandat, Julien Quennesson en a bien conscience : sa commune est au cœur d’un bassin (ex-bassin minier) qui subit une crise sociale sans précédent. De 2015 à 2020, le taux de chômage a pourtant reculé de 13,6 % à 11 %. Il atteignait 11,80 % il y a un an.
Avec le logement, l’emploi demeure bien sûr la préoccupation principale des Somainois et

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous