© Jean-Michel Roche/Wikicommons CC-BY-SA 3.0
Communiqué du Groupe communiste, républicain, citoyen et écologiste au Sénat

Un aveu d’échec pour la France

Publié le 24 septembre 2021 à 11:52

Le 16 septembre, le gouvernement australien a annoncé rompre unilatéralement le contrat signé en 2016 d’une valeur estimée à 56 milliards d’euros et pour lequel Naval Group devait construire douze sous-marins dérivés du modèle Barracuda. Ce contrat, d’une durée totale de presque 130 ans, devait mobiliser environ un millier de salariés. La rupture de ce contrat historique ne saurait être un prétexte pour mener un plan de réduction des effectifs, car ils ne portent aucune respon

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous