Sarah Gensburger

Un livre pour ne jamais oubier les attentats du 13 novembre

Publié le 13 novembre 2020 à 16:06

« C’est un travail qui a pris cinq ans » explique Sarah Gensburger, sociologue au CNRS à propos du livre Les mémoriaux du 13 novembre. Paru le 30 octobre, celui-ci a pour but d’ « étudier les réactions sociales au 13 novembre à partir de vrais matériaux identifiables, les papiers, photographies et autres choses déposés devant les lieux des attentats à Paris après le 13 novembre »détaille la sociologue. Dès les lendemains des attaques, Gérôme Truc et Sarah Gensburger alertent la ville de Paris sur la nécessité de réaliser des « archivages de rue » de ces mémoriaux éphémères qui recouvrent les trottoirs des 10 et 11ème arrondissements. Les services d’archivage de la capitale et les éboueurs travaillent alors ensemble pour choisir ce qui peut être gardé ou non.

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Métropole lilloise Disparition du « prêtre des Roms »

Le « père Arthur », figure de la défense des Roms à qui il apportait aide matérielle et réconfort, est décédé ce lundi 23 novembre à l’âge de 82 ans. Ce défenseur inlassable de la cause des pauvres avait embrassé celle du peuple rom peu après son arrivée à Lille en 2006. Face aux expulsions (...)

Légende de la boxe française Jean Walczak, star parmi les stars

À force de discipline, l’Hersinois Jean Walczak s’est hissé au firmament de la boxe française aux côtés d’un certain Marcel Cerdan. Exilé à Paris à la fin de sa carrière, il est resté fidèle au « pays noir » de son enfance.
Nous sommes le 5 juin 1981 au complexe sportif de Harnes. Jean Walczak (...)

En vue des JO de 2024 Olhain, terre d’accueil des Jeux

Le parc d’Olhain a été retenu comme « centre de préparation » en vue des Jeux olympiques (JO) et paralympiques qui devraient se dérouler à Paris 2024.
Un privilège qu’il partage avec 27 autres sites du Pas- de-Calais. « Paris 2024 », l’organisateur des Jeux, l’a labellisé pour quatre disciplines : (...)

Lire aussi :