Au temps du coronavirus

Un ramadan qui restera gravé dans les mémoires

Publié le 22 mai 2020 à 10:46 | Mise à jour le 8 juin 2020

Actuellement dans l’ultime semaine du mois de jeûne, les musulmans se souviendront de ce ramadan 2020.Et pour cause : la Covid-19 est passée par là. Alors que la rupture du jeûne est prévue pour la nuit du 23 au 24 mai, nous avons voulu savoir comment a été vécu ce mois à l’épreuve de la crise sanitaire.

« C’est un ramadan très particulier. D’habitude il est synonyme de prières à la mosquée et de regroupements familiaux » déclare Karima 39 ans, femme au foyer et mère de trois enfants. La roubaisienne estime que le confinement a aidé les gens à se recentrer sur eux-mêmes et a été, pour sa part, une bonne préparation au ramadan. Avec son mari elle a ainsi imaginé des activités pour ses enfants (deux garçons et une fille) âgés respectivement de 11, 10 et 8 ans, comme la création d’un calendrier du ramadan et l’apprentissage de sourates [1] afin de leur faire comprendre l’importance de la foi. Fa

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Notes :

[1Chapitres du Coran.

Ces articles peuvent vous interesser :

Aulnoye-Aymeries Un digne au revoir à Robert Lacombled

Ils étaient près de 400 à avoir bravé la pluie ce mercredi 8 juillet pour rendre un dernier hommage à Robert Lacombled, un militant communiste de toutes les luttes qui s’est éteint la semaine dernière à 80 ans.
Lors de l’émouvante cérémonie, sa petite-fille Ludivine a tenu à lire un message qu’il avait (...)

Aurore Mary À Onnaing, les accueils de loisirs s’organisent

Dans le contexte de la pandémie, les accueils de loisirs ouvrent en juillet et août à Onnaing. Seul sacrifice concède Aurore Mary directrice des accueils, il n’y aura pas d’excursion en bus. Le protocole rend les choses trop compliquées en interdisant notamment le brassage des groupes d’enfants. « (...)

Hénin-Beaumont : une mairie procédurière

Si l’ancien conseiller municipal communiste David Noël a aujourd’hui quitté Hénin-Beaumont, ses démêlés judiciaires avec la mairie d’extrême droite ne s’arrêtent pas là. Ce 2 juillet, la cour d’appel de Douai a confirmé un jugement de première instance datant du 27 mai 2019 le relaxant dans un (...)

Pas-de-Calais Arc a besoin de 250 millions d’euros

Si le prêt d’État de 31 millions d’euros permet à l’entreprise Arc, dans le Pas-de- Calais, de payer les salaires dans une période très difficile, il est indispensable d’aller plus loin. Les élus parlementaires ont alerté le ministre de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire.
Cathy (...)

Aulnoye-Aymeries Robert Lacombled nous a quittés

Du cœur, il en avait pour l’ouvrage, pour partager, pour écouter. Le sien a pourtant cessé de battre dans la nuit du 1er au 2 juillet. Robert Lacombled est parti dans son sommeil avant d’atteindre ses 80 printemps. Il se sera battu jusqu’à son dernier souffle pour le bien collectif. Longtemps (...)

A la Une :

Formule estivale L’été en Liberté

À compter du 10 juillet, votre hebdomadaire vous propose quatre pages estivales consacrées au tourisme régional en Hauts-de-France, au sport, à la lecture et, de manière plus générale, aux loisirs pour toutes et tous. Liberté Hebdo ne fait donc pas de cure d’amaigrissement et garde ses vingt pages. (...)

Lire aussi :