© Aron Urb (EU2017EE)/Wikimedia commons CC-BY-SA 2.0
Élisabeth Borne

Une ministre de la casse sociale à la tête du gouvernement

par Philippe Allienne
Publié le 19 mai 2022 à 22:58

Si Emmanuel Macron avait plutôt porté son choix sur Catherine Vautrin, actuellement présidente du Grand Reims et ex-LR devenue macroniste, c’est bien qu’il entend poursuivre la même politique, contrairement à ce qu’il avait annoncé durant sa campagne. Le recentrage sur Élisabeth Borne ne changera rien à ses intentions. Retour sur le passif d’une ministre qui a orchestré la casse sociale durant le premier quinquennat Macron.

Plusieurs fois ministre depuis 2017, Élisabeth Borne est qualifiée par le quotidien Les Échos de « femme des défis ». C’est vrai. Les gouvernements précédents lui ont donné l’occasion de montrer sa capacité à mener des réformes que, dit-on, la droite aurait voulu réussir elle-même. Il est aussi vrai que si cette polytechnicienne et ex-préfète a été proche du Parti socialiste (elle a été notamment conseillère au cabinet de Lionel Jospin en 1997), elle s’est très vite rapprochée des marche

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous