Alain Bruneel. Retour à la mairie de Lewarde

Publié le 29 novembre 2022

Il ne s’attendait pas à reprendre l’écharpe du premier magistrat de Lewarde. Alain Bruneel, ex député de la 16e circonscription du Nord, redevient maire de Lewarde après la démission, pour raison de santé, de Denis Michalak. Il loue d’ailleurs le courage de ce dernier qui s’est retiré face au poids de la charge devenu très lourd (au regard des contraintes humaines et personnelles) en cette période de crise. «  Il n’est pas évident de reconnaître ses propres limites et de se montrer aussi honnête vis-à-vis de ses administrés », commente Alain Bruneel en détaillant la somme de sollicitations qui attendent les élus locaux. Fidèle à lui-même, il va rouvrir ses dossiers en donnant la priorité à ses liens privilégiés avec les citoyens. Parmi, ses priorités : la vie associative, l’aménagement de la ville et, bien sûr, le pouvoir d’achat et la crise énergétique. Il plaidera, avec ses homologues des autres villes, pour un bouclier énergétique pour les collectivités. « A Lewarde, dit-il, la facture d’électricité pour l’éclairage public atteint au premier semestre 2022 le niveau de l’exercice 2021 ! »

Ces articles peuvent vous interesser :

Nord Refus du stationnement payant partout à Lille

« Nous ne considérons pas que développer le stationnement payant sur 80 % du territoire communal soit une solution acceptable contre l’engorgement des voiries et les émissions polluantes. » C’est par ces mots que Sylviane Delacroix, adjointe à l’inclusion des personnes en situation de handicap à la (...)

Victor Castanet Persiste et signe

Après avoir publié, l’an dernier, un livre enquête sur le groupe d’Ehpad Orpea, Les fossoyeurs, le journaliste Victor Castanet propose aujourd’hui une édition augmentée de dix chapitres inédits. L’onde de choc provoquée par les révélations sur les dessous du groupe privé dépasse largement Orpea. Dans cette (...)

Enseignement Actions contre des suppressions de postes et de classes

Ce mercredi 1er février, une assemblée générale a réuni une cinquantaine d’enseignants du lycée Marguerite-des-Flandres, à Gondecourt. À l’issue de cette AG, ils ont décidé à l’unanimité de se mettre en grève et ont reçu le soutien des parents d’élèves et des délégués des lycéens. En cause : des suppressions (...)

A la Une :

Lire aussi :