Christiane Fonfroide dénonce un « recul du service public » à Roubaix

Publié le 16 octobre 2020

« Sous couvert de qualité, d’accessibilité, de simplification, (...) nous est proposée la mise en place d’un service public postal dégradé. » Jeudi 8 octobre dernier, lors du conseil municipal de la ville de Roubaix, l’élue d’opposition Christiane Fonfroide (PCF) a dénoncé la délibération portant sur l’organisation d’une agence postale communale à la Maison France service des 3 ponts. Précisant que « c’est à l’aune de ce qui est fait pour les plus modestes de nos concitoyens que nous apprécions l’action politique », l’élue s’inquiète d’un recul des services publics avec la réouverture tardive et limitée de cette agence postale.
« Celle-ci n’offrira que les services dits “essentiels” (...), les services financiers et prestations associées étant subordonnées à la réalisation de travaux de sécurité “en cours de programmation” selon les termes de la délibération... » Dénonçant un « recul du service public et [un] transfert de charge sur [leur] collectivité  », l’opposition s’est donc abstenue de voter cette délibération.

Ces articles peuvent vous interesser :

Restrictions et fermetures Le cri d’alarme des professionnels

Ils étaient environ 200, vendredi 9 octobre, devant la préfecture du Nord, à réclamer davantage de souplesse ou d’aides après le basculement de la métropole lilloise en zone d’alerte maximale. Parmi eux, on remarquait des employés ou patrons de bars, de discothèques, de salles de sport mais aussi des (...)

A la Une :

Lire aussi :