La crise ne profite pas aux robots

Publié le 27 juin 2020

De l’avis de cet expert en robotique cité par le Journal du Dimanche, Frédéric Hélin, « les robots n’ont toujours pas la dextérité ou la polyvalence des humains. C’est pourquoi ils sont utilisés pour augmenter nos capacités plutôt que pour nous remplacer ». Nous l’avons donc échappé belle. En effet, la robotique aurait pu régler les problèmes liés aux règles de distanciation durant le confinement (en livrant à la place des livreurs ou en remplaçant des postes dans les usines). Les expériences menées au Japon et aux États-Unis, avant la pandémie, n’ont pas été concluantes. Au Japon, on a tenté de remplacer le personnel de service dans les hôtels et restaurants. Échec. À San Francisco, on a essayé de robotiser des pizzerias et des cafés. Ces établissements ont été désertés par les clients. L’utilisation des robots ne semble fonctionner que dans des entreprises comme Amazon où ils permettent de transporter de lourdes charges dans les entrepôts.

Ces articles peuvent vous interesser :

Aulnoye-Aymeries Un digne au revoir à Robert Lacombled

Ils étaient près de 400 à avoir bravé la pluie ce mercredi 8 juillet pour rendre un dernier hommage à Robert Lacombled, un militant communiste de toutes les luttes qui s’est éteint la semaine dernière à 80 ans.
Lors de l’émouvante cérémonie, sa petite-fille Ludivine a tenu à lire un message qu’il avait (...)

Hénin-Beaumont : une mairie procédurière

Si l’ancien conseiller municipal communiste David Noël a aujourd’hui quitté Hénin-Beaumont, ses démêlés judiciaires avec la mairie d’extrême droite ne s’arrêtent pas là. Ce 2 juillet, la cour d’appel de Douai a confirmé un jugement de première instance datant du 27 mai 2019 le relaxant dans un (...)

Aulnoye-Aymeries Robert Lacombled nous a quittés

Du cœur, il en avait pour l’ouvrage, pour partager, pour écouter. Le sien a pourtant cessé de battre dans la nuit du 1er au 2 juillet. Robert Lacombled est parti dans son sommeil avant d’atteindre ses 80 printemps. Il se sera battu jusqu’à son dernier souffle pour le bien collectif. Longtemps (...)

A la Une :

Formule estivale L’été en Liberté

À compter du 10 juillet, votre hebdomadaire vous propose quatre pages estivales consacrées au tourisme régional en Hauts-de-France, au sport, à la lecture et, de manière plus générale, aux loisirs pour toutes et tous. Liberté Hebdo ne fait donc pas de cure d’amaigrissement et garde ses vingt pages. (...)

Lire aussi :