« Flic emploi » bientôt à pied d’œuvre

Publié le 24 décembre 2020

Il n’y a pas de saison pour la chasse aux fraudeurs de l’assurance chômage. C’est un sport que les libéraux pratiquent en continu. Le projet de loi de finances 2021 le confirme en permettant à Pôle Emploi d’avoir accès, entre autres, aux comptes et opérations bancaires de ces présumés tricheurs que sont les demandeurs d’emploi. Le Parlement a voté définitivement un amendement, le 17 décembre, qui permet la transmission, par Pôle Emploi, de renseignements émanant d’entreprises comme les établissements de crédit ou les fournisseurs d’énergie, « sans que s’y oppose le secret professionnel, notamment bancaire ». Parmi ceux qui sont dans le mauvais coup : Les Indépendants-Républiques et Territoires et… la ministre du « travail » Élisabeth Borne.

Ces articles peuvent vous interesser :

A la Une :

Lire aussi :