Le Père Noël est déjà passé chez l’Oréal

Publié le 29 novembre 2022

Chez l’Oréal, propriété de la famille Bettencourt, les juteux résultats 2021 ont permis au Père Noël d’offrir, avant même le 25 décembre, 5 milliards d’euros de dividendes aux actionnaires.21 % de plus qu’au Noël précédent ! Les salariés du groupe ont été avertis qu’ils trouveraient, eux aussi, dans leurs souliers, une augmentation des salaires. Mais, les souliers étant petits et Père Noël ayant déjà vidé sa hotte, cette augmentation se limitera à 2,6 %. Bien en-deçà de l’inflation, si bien que le cadeau n’en est pas vraiment un, puisque le pouvoir d’achat du personnel de l’Oréal baissera d’au moins 5%. Quant à une éventuelle « prime Macron » de 6.000 euros, le Père Noël s’est gratté la tête. Comme tout le monde, il en a bien entendu parler, mais ne l’a jamais vue...

Ces articles peuvent vous interesser :

Nord Refus du stationnement payant partout à Lille

« Nous ne considérons pas que développer le stationnement payant sur 80 % du territoire communal soit une solution acceptable contre l’engorgement des voiries et les émissions polluantes. » C’est par ces mots que Sylviane Delacroix, adjointe à l’inclusion des personnes en situation de handicap à la (...)

Victor Castanet Persiste et signe

Après avoir publié, l’an dernier, un livre enquête sur le groupe d’Ehpad Orpea, Les fossoyeurs, le journaliste Victor Castanet propose aujourd’hui une édition augmentée de dix chapitres inédits. L’onde de choc provoquée par les révélations sur les dessous du groupe privé dépasse largement Orpea. Dans cette (...)

Enseignement Actions contre des suppressions de postes et de classes

Ce mercredi 1er février, une assemblée générale a réuni une cinquantaine d’enseignants du lycée Marguerite-des-Flandres, à Gondecourt. À l’issue de cette AG, ils ont décidé à l’unanimité de se mettre en grève et ont reçu le soutien des parents d’élèves et des délégués des lycéens. En cause : des suppressions (...)

A la Une :

Lire aussi :