Les communistes demandent l’instauration d’un « bouclier social » pour les plus précaires

Publié le 17 décembre 2020

« 7 millions de personnes privées d’emploi ou d’emploi stable, une baisse de 16 % du revenu entraînée par le chômage partiel, un recours à l’aide alimentaire pour 8 millions de Français, 300 000 personnes sans domicile fixe. » Le constat dressé par Charles Beauchamp, président du groupe Communiste, républicain, citoyen et apparentés au Département du Nord lors de la séance plénière du 14 décembre dernier, est implacable. « Avec 1 million de personnes vivant sous le seuil de pauvreté soit 18 % des habitants », la région Hauts-de-France est particulièrement frappée par la pauvreté. Il s’inquiète notamment de la situation des jeunes et des travailleurs pauvres, qui sont 190 000 dans la région, soit 1 point de plus que la moyenne nationale. « L’aide exceptionnelle aux travailleurs précaires, d’un montant de 900 euros jusqu’en février 2021, ne suffira pas » prévient-il. D’autant plus qu’« au-delà des aides ponctuelles, les changements structurels ne sont pas avancés ». Il réclame donc la coordination de la Région, de ses cinq Départements, et des acteurs concernés pour la mise en place d’un véritable « bouclier social ».

Ces articles peuvent vous interesser :

A la Une :

Lire aussi :