Les petits épargnants dans le viseur

Publié le 10 janvier 2020

Le taux du livret A, déjà d’à peine 0,75 %, pourrait bientôt baisser à 0,50 %, soit nettement en-dessous de la hausse des prix. Ce n’est pas encore officiellement décidé, mais c’est déjà dans les tuyaux pour le 1er février. Certains se débrouillent nettement mieux. Les détenteurs d’actions des plus grandes entreprises, celles du CAC 40, ont vu leur valeur grimper de 25 % en moyenne cette année. L’épargne populaire, celle qui ne spécule pas, est depuis longtemps dans le viseur des macronistes et autres libéraux. Il s’agit de forcer les Français à investir dans l’économie-casino des boursiers. Mais, non seulement cette épargne risque de finir engloutie à la prochaine crise type 2008, mais en plus cet argent est avant tout mis de côté pour assurer les passages difficiles de la vie pour tout un monde de salariés mal payés ou précaires.

Ces articles peuvent vous interesser :

Retraites Un gouvernement désespérément sourd

Après plus de deux mois de mobilisation contre la réforme des retraites et une communication gouvernementale qui mise sur l’essoufflement du mouvement, force est de constater que la surdité de l’Élysée et des ministres ne peut effacer le mécontentement. À de très rares exceptions près (danseurs de (...)

Retraites La rue face au passage en force

La motion référendaire tentée le 17 février par le groupe Gauche démocrate et républicaine, à l’Assemblée nationale n’a pas recueilli le nombre de signataires suffisant. Dans l’immédiat, l’idée d’un référendum populaire sur la réforme des retraites ne peut s’appliquer. Mais les (...)

A la Une :

Lire aussi :