Pas-de-Calais.La Jeunesse communiste a sa gazette

Publié le 16 septembre 2022

Proposer aux jeunes du département un « journal de classe » ! Telle est l’ambition du Mouvement Jeunes communistes de France du Pas-de-Calais. Le premier numéro des Jeunes Révoltés est paru ce mois-ci en format numérique. « Nous voulons informer nos lecteurs des réalités du monde ouvrier », précise Antonin Edoire, le secrétaire fédéral, qui a consacré l’édito à la rentrée scolaire. Une interview du néodéputé Jean-Marc Tellier, et surtout des articles sur le blocus de Cuba ou la célébration du 105e anniversaire de la Révolution d’Octobre en Russie confirment par ailleurs l’ancrage internationaliste du mouvement. Dans le prochain numéro, elle «  reviendra sur le sort réservé à Julien Assange. Nous ferons aussi une interview d’un syndicaliste CGT du port de Boulogne »,précise Antonin Edoire qui envisagerait volontiers la distribution de ce trimestriel dans sa version papier aux portes d’un lycée du Boulonnais. Et le responsable du MJCF de préciser que «  nos colonnes sont ouvertes à tous ». À vos plumes !

Ces articles peuvent vous interesser :

Georges Ibrahim Abdallah Une peine interminable

Georges Ibrahim Abdallah entamera, le 24 octobre prochain à Lannemezan, sa 39e année de détention en France. Le Collectif « Bassin minier » appelle à se mobiliser dans le cadre du mois international d’actions pour la libération de ce résistant communiste libanais .Frédéric Naveteur, l’un de ses (...)

Strasbourg L’université annonce cinq actions de court terme 

À Strasbourg, où la facture doit passer cette année à 13 millions d’euros cette année (au lieu des 11,5 M € inscrits au budget initial), l’Université a inscrit 20 M€ dans le prévisionnel de 2023.
En prévision de cette hausse du coût énergétique, la date de mise en route du chauffage sera repoussée. De (...)

A la Une :

Strasbourg L’université annonce cinq actions de court terme 

À Strasbourg, où la facture doit passer cette année à 13 millions d’euros cette année (au lieu des 11,5 M € inscrits au budget initial), l’Université a inscrit 20 M€ dans le prévisionnel de 2023.
En prévision de cette hausse du coût énergétique, la date de mise en route du chauffage sera repoussée. De (...)

Lire aussi :