Pendant le déconfinement, les fermetures de classes continuent

Publié le 14 mai 2020

Les parlementaires communistes des Hauts-de-France ont adressé un courrier au ministre de l’Éducation nationale,
dans lequel ils s’indignent de voir les suppressions de classes et de postes maintenues pour la rentrée prochaine, dans un
contexte sanitaire plus qu’incertain. Ils s’’inquiètent particulièrement des capacités d’accueil avec des effectifs restreints mais aussi des élèves nécessitant un rattrapage scolaire. Les conditions de reprise à l’école ne sont pas les mêmes partout. À Lille, Hellemmes et Lomme, les trois maires ont fait le choix d’une reprise le 14 pour les écoles primaires. Roger Maly, président du groupe communiste au conseil communal d’Hellemmes, a marqué son opposition à une réouverture organisée dans le but principal de remettre les
parents au travail. Dans la Vienne, quatre cas de Covid-19 ont été détectés parmi le personnel d’un collège. La rentrée a donc
été reportée. L’assemblée de Corse rejette toute possibilité d’ouvrir collèges et lycées avant septembre. Le ministère statuera fin mai sur une ouverture début juin pour les collèges, lycées et lycées professionnels – dont les cours s’arrêtent en principe le 10 juin...

Ces articles peuvent vous interesser :

Renault MCA Maubeuge : retour en images sur la marche du 30 mai

Samedi 30 mai, plus de 8 000 personnes ont marché de l’usine MCA Maubeuge jusqu’à l’hôtel de ville pour contester le plan de fusion avec l’usine Renault de Douai. Élus, syndicalistes, salariés et citoyens étaient réunis ce matin contre ce projet, pour préserver les emplois et le savoir-faire de l’usine de (...)

Témoignage Dépistage : entre principes et réalité

Une lectrice atteinte du Covid-19 nous a fait part de son désarroi face à la difficulté de se faire dépister, en plein cœur de la métropole lilloise, au milieu du mois de mai. Elle nous explique pourquoi elle a finalement dû y renoncer, malgré l’importance des tests pour endiguer l’épidémie alors que le (...)

Camélia Jordana Pour une police républicaine !

Il faut être déséquilibré ou ne pas tenir sur ses deux jambes pour souhaiter que la police française ne puisse pas travailler dans un cadre républicain. C’est le problème de fond qu’a soulevé Camélia Jordana, actrice et chanteuse, lors de l’émission de Laurent Ruquier « On n’est pas couché » le 23 mai (...)

A la Une :

Déconfinement Comment bien porter un masque ?

Le port du masque est désormais obligatoire dans certains lieux publics, notamment dans les transports, mais aussi dans les magasins, chez le médecin, sur le lieu de travail, etc. Voici comment bien porter un masque pour se protéger et protéger les autres.
Comment porter un masque chirurgical en (...)

Lire aussi :