Roland Leroy est mort

Publié le 25 février 2019

Pendant vingt ans, de 1974 à 1994, il a dirigé le quotidien l’Humanité. Cheminot et ancien résistant, Roland Leroy est décédé le 25 février à l’âge de 92 ans. Originaire de Seine-Maritime, dont il fut élu député pour la première fois en 1956, Roland Leroy a commencé sa vie de militant au sein du mouvement de la jeunesse communiste, alors clandestin, en 1942. En 1948, il devient secrétaire fédéral du parti en Seine-Maritime. Ami de Ferrat et d’Aragon, homme de conviction, il a toujours mené avec force la bataille de la presse. A l’heure où l’Humanité doit à nouveau faire face à la tempête, un de ses plus grands serviteurs quitte le pont. Toute l’équipe de Liberté-Hebdo adresse ses plus sincères condoléances à sa famille ainsi qu’à ses amis de l’Humanité à qui nous renouvelons notre soutien.

FJ

Ces articles peuvent vous interesser :

Denain Le PCF a choisi son chef de file

Dans un contexte très particulier, les communistes denaisiens se mobilisent pour construire le meilleur rassemblement possible en vue des toutes proches élections municipales. A six mois du premier tour, militants, élus et dirigeants ont désigné en assemblée générale le 6 septembre leur nouveau chef (...)

GLYPHOSATES 150 mètres qui comptent

Par arrêtés, des maires, et maintenant un département, le Val-de-Marne, exigent un périmètre de protection de 150 mètres autour des habitations pour protéger les populations de l’épandage agricole d’herbicide et de pesticide.

Après Villeneuve d’Ascq, l’une des plus grande grandes villes de la métropole (...)

A la Une :

Ascoval au régime de la douche écossaise

Les 270 salariés d’Ascoval, à Saint-Saulve, en sauront sans doute plus dès ce week-end. La chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Strasbourg a en effet convoqué, ce vendredi 21 juin, Ascoval et son repreneur British Steel ou plutôt, la holding qui est détenue par le (...)

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :