Salaires. Un long chemin pour l’égalité

Publié le 10 janvier 2020

Une proposition de loi visant à limiter les inégalités liées à la maternité a été déposée par Martine Filleul, sénatrice du Nord (PS). Un texte qui vise à encourager la prise du congé paternité, tout en « remédiant aux inégalités subies par les femmes en raison de leur maternité  ». La sénatrice constate que les femmes « assument davantage la charge familiale que les hommes, et sont vues comme moins fiables et moins investies dans leur travail à cause de ces contraintes ». En outre, un trop grand nombre d’employeurs considèrent encore le congé maternité obligatoire de 16 semaines comme un « risque ». À ajouter au fait que peu d’hommes recourent au congé paternité... Le texte prévoit notamment de rendre obligatoire le congé pour naissance ou adoption et de porter sa durée de trois à 17 jours. Il prévoit également de retirer les congés maternité et paternité du décompte d’absences « pour le calcul de l’attribution de primes liées à la présence effective ». Une autre source d’inégalité portant préjudice à la rémunération des femmes.

Ces articles peuvent vous interesser :

Cargill Haubourdin Le soutien de la métallurgie CGT

« Si vous ne luttez pas, vous n’obtiendrez rien ! » C’est ce qu’est venu dire Ludovic Bouvier aux ouvriers de Cargill Haubourdin menacés par une restructuration. Le responsable régional de l’Union syndicale des travailleurs de la métallurgie CGT (USTM-CGT) est venu apporter son soutien lors de (...)

Lille Les Algériens fêtent le nouvel an berbère

La manifestation hebdomadaire des Algériens, place de la République à Lille, a donné l’occasion, samedi 11 janvier (soit avec un jour d’avance), de fêter Yennayer, le jour de l’an des Berbères. Si les slogans dégagistes et anti-système algérien étaient toujours scandés, des pâtisseries, fruits et (...)

A la Une :

Lire aussi :