© Sylvain Fournier / La Marseillaise
Entretien avec Fabien Roussel

« Je veux une gauche qui fait briller les yeux, qui fait rêver »

par Sylvain FOURNIER
Publié le 9 juillet 2021 à 12:57 Mise à jour le 15 juillet 2021

Fabien Roussel, le candidat du PCF à la présidentielle veut remobiliser l’électorat populaire. Sa campagne débute au lendemain d’élections régionales et départementales marquées par un taux d’abstention record. « Aller à la rencontre », « donner envie », c’est tout l’enjeu. Nous l’avons rencontré au moment où sa caravane des Jours heureux venait de démarrer de Marseille.

• Comment fait-on pour se lancer dans une campagne de la présidentielle, avec, aux dernières échéances électorales, un taux d’abstention de 65 % ?

On a confiance dans les idées que l’on défend. On s’appuie sur une force militante et d’élus locaux importante. Car ces élus locaux, notamment, font la démonstration dans leur commune, dans leur département, leur région, de notre utilité. Et c’est fort de cette confiance-là que l’on se lance dans cette grande bataille, en se disant qu’il n’y a pas de fatalité, le pire serait d’abandonner, de dire « c’est trop compliqué ». Non, il faut ouvrir un espoir, on voudrait pouvoir

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous