Droits réservés
Conférence nationale

La marque de l’ambition que doit avoir le PCF

par Philippe Allienne
Publié le 16 avril 2021 à 16:07

« Un moment historique », une « bouffée d’oxygène »… Dès les premières interventions, dimanche matin, le ton était donné et les soutiens à la candidature de Fabien Roussel ont abondé. Jean-Marc Durand, s’exprimant de la Drôme, voit trois raisons à une candidature communiste en 2022 : remettre le PCF véritablement dans le jeu de la politique nationale « car il en a été très éloigné par les absences successives aux derniers scrutins de la présidentielle, donner du corps à l’orientation du 38-e- Congrès, inciter au retour aux urnes pour une large partie des abstentionnistes qui ne sont pas seulement les ouvriers mais aussi les salariés des couches moyennes ».
Face au manque de perspectives devant la droite et l’extrême droite, il y a eu beaucoup de déception, dit-il en substance. « Aujourd’hui, la candidature de Fabien Roussel est crédible et doit être autre chose qu’une candidature témoignage. Face à la crise du système, il faut des perspectives radicales contre le capitalisme. » Et de citer

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous