Municipales 2020

« Douai au cœur », plus qu’un slogan

Quatre listes pour le second tour à Douai (59)

Publié le 26 juin 2020 à 15:20

Douai a prouvé lors du premier tour un virage à gauche qui s’affermit. La liste d’union de la gauche conduite par Frédéric Chéreau, le maire sortant, a réalisé un score de 34,96 % le 15 mars. Le PCF, présent sur la liste avec cinq candidats, souhaite consolider cet ancrage.

En face, le 28 juin, trois listes sur six restent cependant en lice. Deux candidats, Thierry Tesson et Jacques Brenot, n’ont pas fait un résultat suffisant pour se maintenir, mais ont attiré plus de 12 % des électeurs. « La gauche unie aurait réalisé un score de plus de 50 % dès le premier tour » constate un observateur. Voilà qui promet une quadrangulaire pour le moins sportive. Les électeurs, après l’interruption brutale du confinement, n’ont probablement pas envie de rejouer le match du premier tour, ni la finale des perdants.

Confinement et engagement

Et du côté du PCF

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Dunkerque Violence policière ou violence d’État ?

À Dunkerque, les communistes du littoral n’en démordent pas et le clament dans un communiqué à lire ci-dessous :
N’en déplaise à Monsieur Christian Jacob ou au RN, il y a bien eu des violences policières en France sous le quinquennat Macron. Elles se sont produites à de nombreuses reprises lors du (...)

Somme À Bussy, un communiste remet le comte à sa place

« Nous conservons la quasi-totalité des communes gérées par des communistes ou apparentés » indique Jacky Hénin, secrétaire du PCF dans la Somme. Malgré la perte dramatique de Longueau, il relève une commune supplémentaire au soir du second tour avec Bussy-lès-Poix.
Les Amiénois(e)s se sont à nouveau (...)

Baly ballot ?

Au micro de France 3, la tête de liste EELV a déclaré dimanche soir que Martine Aubry aurait en face d’elle une « opposition irascible ». Erreur d’audition ? Le terme est surprenant. Martine Filleul ne manquera d’ailleurs pas de souligner le côté « mauvais perdant » du discours de la tête de liste (...)

Y-a-t-il un Vert pour sauver LREM ?

Pas de garden party à l’Élysée pour certains ministres si la date du 8 juillet est confirmée pour un éventuel remaniement. Le président a entendu une voix verte dans les résultats des élections municipales. La suivra-t-il ? Ségolène a déjà entendu son nom sans qu’elle soit sonnée. Le (...)

A la Une :

Formule estivale L’été en Liberté

À compter du 10 juillet, votre hebdomadaire vous propose quatre pages estivales consacrées au tourisme régional en Hauts-de-France, au sport, à la lecture et, de manière plus générale, aux loisirs pour toutes et tous. Liberté Hebdo ne fait donc pas de cure d’amaigrissement et garde ses vingt pages. (...)

Lire aussi :