Ballotage favorable à Somain (59)

Le maire sortant face à la droite et l’extrême droite pour une triangulaire

Publié le 26 juin 2020 à 14:34 | Mise à jour le 27 juin 2020

Somain, pour beaucoup, c’est le fret ferroviaire. C’est aussi la deuxième ville du Douaisis avec près de 12 500 habitants. Au soir du premier tour, la campagne s’est mise en pause. Le temps de traverser la crise exceptionnelle de la Covid-19. Une crise qui a permis, s’il était besoin, de démontrer la solidarité et la cohésion de l’équipe municipale.

Pour les masques, dont la pénurie a échappé au président Macron, quatre distributions ont été réalisées sur quatre samedis successifs. Des masques reçus de l’intercommunalité et de la Région, mais aussi fabriqués par des bénévoles, des couturières, avec l’appui d’une chantier d’insertion. La mairie a fourni les tissus, le matériel et mis à disposition la salle des fêtes. Un exemple, parmi cent autres de la solidarité à l’œuvre. La campagne vient de redé

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Belle prise à Boulogne

La toute fraîche Brigitte Bourguignon, socialiste devenue marcheuse en 2017, va quitter Boulogne-sur-Mer pour profiter de son tout neuf portefeuille de ministre déléguée en charge de l’Autonomie. La députée de la sixième circonscription du Pas-de-Calais a eu l’immense privilège de présider la (...)

Aurore Mary À Onnaing, les accueils de loisirs s’organisent

Dans le contexte de la pandémie, les accueils de loisirs ouvrent en juillet et août à Onnaing. Seul sacrifice concède Aurore Mary directrice des accueils, il n’y aura pas d’excursion en bus. Le protocole rend les choses trop compliquées en interdisant notamment le brassage des groupes d’enfants. « (...)

A la Une :

Formule estivale L’été en Liberté

À compter du 10 juillet, votre hebdomadaire vous propose quatre pages estivales consacrées au tourisme régional en Hauts-de-France, au sport, à la lecture et, de manière plus générale, aux loisirs pour toutes et tous. Liberté Hebdo ne fait donc pas de cure d’amaigrissement et garde ses vingt pages. (...)

Lire aussi :