« Nogent en commun » mobilise toutes les énergies à gauche

Publié le 5 juin 2020 à 18:17

Le maire sortant de Nogent-sur-Oise n’est pas près de se remettre du résultat du 1er tour des municipales le 15 mars. En ballotage avec 44 % des voix, l’ancien élu socialiste d’il y a six ans marchait cette fois sous les couleurs de La République en marche. Derrière lui, « Nogent en commun », conduite par Loïc Pen, avec 25 % des voix, compte bien rattraper cet écart de 700 voix. « Sur une ville de 20 000 habitants, c’est possible. Surtout qu’au premier tour, 7 900 personnes ne se sont pas déplacées au bureau de vote » rappelle Loïc Pen.
Le premier enjeu était de réinstaller la gauche à Nogent et constru

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Servilité mon ami

Emmanuel Macron a bien entendu le résultat des municipales. La droite a gagné ou conforté ses positions dans les mairies depuis le 28 juin. Il choisit donc un Premier ministre qui colle à l’esprit insufflé par Nicolas Sarkozy de 2007 à 2012. La pseudo « vague » verte les incite à s’ouvrir vers une (...)

Dunkerque Violence policière ou violence d’État ?

À Dunkerque, les communistes du littoral n’en démordent pas et le clament dans un communiqué à lire ci-dessous :
N’en déplaise à Monsieur Christian Jacob ou au RN, il y a bien eu des violences policières en France sous le quinquennat Macron. Elles se sont produites à de nombreuses reprises lors du (...)

Somme À Bussy, un communiste remet le comte à sa place

« Nous conservons la quasi-totalité des communes gérées par des communistes ou apparentés » indique Jacky Hénin, secrétaire du PCF dans la Somme. Malgré la perte dramatique de Longueau, il relève une commune supplémentaire au soir du second tour avec Bussy-lès-Poix.
Les Amiénois(e)s se sont à nouveau (...)

Baly ballot ?

Au micro de France 3, la tête de liste EELV a déclaré dimanche soir que Martine Aubry aurait en face d’elle une « opposition irascible ». Erreur d’audition ? Le terme est surprenant. Martine Filleul ne manquera d’ailleurs pas de souligner le côté « mauvais perdant » du discours de la tête de liste (...)

A la Une :

Formule estivale L’été en Liberté

À compter du 10 juillet, votre hebdomadaire vous propose quatre pages estivales consacrées au tourisme régional en Hauts-de-France, au sport, à la lecture et, de manière plus générale, aux loisirs pour toutes et tous. Liberté Hebdo ne fait donc pas de cure d’amaigrissement et garde ses vingt pages. (...)

Lire aussi :