Hénin-Beaumont

Une alternative face au Rassemblement National

par Franck Jakubek
Publié le 7 décembre 2019 à 10:36

Les habitants d’Hénin-Beaumont vont être au coeur de l’actualité pendant quelques mois. Une publicité malsaine dont se seraient bien passés les électeurs et électrices de cette commune de près de 26 000 habitants dans le bassin minier du Pas-de-Calais. C’est comme ça depuis que le FN a pris la mairie.

Des projecteurs obliques attirent l’attention sans cesse sur ce que les journalistes parisiens appellent le « fief de Marine Le Pen ». Une appellation inique car en fait, elle n’y est vraiment que lors des campagnes ou pour voter. En plus, ses racines sont plus bretonnes par son père Jean-Marie Le Pen et parisiennes du fait de sa jeunesse à Saint-Cloud, en banlieue chic.

La faute à pas de chance en fait. Les malversations d’un élu socialiste, Gérard Dalongeville, ont rejailli sur tout

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous