Hénin-Baumont

Les nouveaux élus d’Osons pour Hénin-Beaumont prêts à aller au front

Publié le 22 mai 2020 à 19:35

Le conseil municipal d’installation de la nouvelle municipalité héninoise se tiendra le dimanche 24 mai, comme dans de nombreuses autres villes. Le RN ayant obtenu 74 % des suffrages au premier tour des élections municipales, il disposera de 31 sièges, contre 29 sous la précédente mandature. Les élus d’opposition seront quatre : Patrick Piret (Hénin-Beaumont Action), Marine Tondelier, Aurélien Gack et Inès Taourit (Osons pour Hénin-Beaumont, soutenue par EELV, le PCF, le PS et la

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

PCF Régionales : Fabien Roussel se positionne

Voilà plusieurs semaines que le secrétaire national du PCF appelle au rassemblement en vue des élections régionales. « Si nous ne parvenons pas à trouver un accord ensemble sur ces treize régions, déclarait-il à Liberté Hebdo, ce sera comme en 2015. » Il l’a redit lors de l’université d’été (...)

Théo Letsis "Construire le monde de demain"

« Notre objectif est de faire un journal destiné à la jeunesse et écrit par des jeunes » explique Théo Letsis, 20 ans et futur rédacteur en chef de L’offensive. Lancé vendredi 11 septembre, ce journal communiste et collaboratif 100 % numérique aura pour ligne éditoriale le traitement des luttes (...)

Lire aussi :