Meeting à Lille ce soir

La Sécurité sociale, on y tient !

par Mathieu Hébert
Publié le 6 décembre 2018 | Mise à jour le 13 décembre 2018

Le 26 mai, plusieurs organisations politiques, syndicales et associatives, réunies dans le collectif La Marée Populaire, manifestaient contre les réformes gouvernementales. Dans la région, les principales organisations ont continué à se réunir régulièrement : l’association ATTAC, les syndicats CGT, FSU, Solidaires et les partis et mouvements politiques EELV, Générations, PCF, LFI, Ensemble, NPA et Coordination Communiste.

Elles organisaient une réunion publique sur le thème de la Sécurité Sociale (retraites, assurance maladie...) le 12 décembre à Lille.

« Associations, syndicats ou partis politiques, nous faisons un constat clair : Emmanuel Macron, son gouvernement et le Medef ont décidé de démanteler notre modèle social  », disent les organisateurs. « A coups de restrictions budgétaires sur les services publics et de "réformes" aggravant les inégalités, ils tentent de réduire à néant les acquis obtenus par de multiples combats au cours du siècle précédent. Pire, ils prétendent qu’il n’y a pas d’autres alternatives. »

Eux affirment l’inverse : « Nous voulons une société plus juste, un meilleur partage des richesses  ».

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Béthune-Beuvry Des moyens pour le centre hospitalier

Plus de 400 personnes se sont rassemblées devant le centre hospitalier de Béthune le 5 février à l’occasion de la journée de grève interprofessionnelle. Cet hôpital de proximité n’en finit pas de subir des logiques comptables mises en œuvre par l’Agence régionale de santé.

Après avoir subi en 2018 la (...)

EUROPÉENNES Des candidats à l’écoute du terrain

« Depuis le meeting de Marseille, le 5 février, c’est mieux. Ça a donné la patate. Beaucoup de candidats ont retrouvé la pêche. » Ian Brossat, tête de la liste PCF aux élections européennes, mesure le bon accueil rencontré dans les médias et sur le terrain, à près de cent jours du scrutin. Il participait à (...)

A la Une :

EUROPÉENNES Des candidats à l’écoute du terrain

« Depuis le meeting de Marseille, le 5 février, c’est mieux. Ça a donné la patate. Beaucoup de candidats ont retrouvé la pêche. » Ian Brossat, tête de la liste PCF aux élections européennes, mesure le bon accueil rencontré dans les médias et sur le terrain, à près de cent jours du scrutin. Il participait à (...)

Lire aussi :