Métropole européenne de Lille

Les communistes font leurs propositions pour les transports

par Franck Jakubek
Publié le 8 avril 2019 à 15:40

Une concertation citoyenne sur le schéma directeur des infrastructures de transport à l’horizon 2035 a été lancée par la Métropole européenne de Lille (MEL) en février dernier. Elle s’achèvera le 15 avril. Côté groupe Communiste, Républicain et Citoyen (CRC), les conseillers alignent leurs propositions.

Le président du groupe, Bernard Debreu (maire de Seclin), note en premier lieu que le débat évoque trop peu le transport de fret. Or, dit-il, « la métropole est sans cesse traversée par des camions qui vont vers la Belgique, l’Allemagne, la Pologne, la Tchéquie, etc. Les autoroutes comme l’A25 ou l’A1 sont inondées de camions. Quand déciderons-nous de mettre des camions sur le rail, c’est-à-dire de faire du ferroutage ? C’est indispensable pour lutter contre les bouchons et la pollution de l’air. » Il s’interroge aussi sur la mise en place, avec la Région, d’un train express entre le bassin minier et la métropole lilloise, voire la Picardie comme le souhaite le président de Région. Pour lui, il faut très vite décider car la réalisation prend une quinzaine d’années.

La gratuité des transports

Autre point important sur lequel travaille le groupe CRC : fa

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Les Marianne à la manifestation du 1er Mai

Blouson rouge largement ouvert et capuche ornée de la cocarde tricolore, onze Marianne se sont jointes au cortège lillois de 1er Mai pour un happening plusieurs fois répété. Poing levéet visage fermé, ces intermittentes du spectacle arboraient dans le dos des slogans hostiles àla violence du (...)

A la Une :

Ascoval au régime de la douche écossaise

Les 270 salariés d’Ascoval, à Saint-Saulve, en sauront sans doute plus dès ce week-end. La chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Strasbourg a en effet convoqué, ce vendredi 21 juin, Ascoval et son repreneur British Steel ou plutôt, la holding qui est détenue par le (...)

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :