© Jacques Kmieciak
À Arras, 5 000 manifestants battent le pavé

Des jeunes inquiets

par JACQUES KMIECIAK
Publié le 20 janvier 2023 à 09:46 Mise à jour le 25 janvier 2023

3 800 manifestants selon la police, mais 5 000 selon la CGT et la FSU. On n’avait pas vu une telle foule déambuler à l’appel de l’intersyndicale dans les rues d’Arras depuis le mouvement contre la réforme des retraites (déjà !) de 2010.

Peu de jeunes dans le cortège. Marguerite, 19 ans, étudiante en littérature anglaise à l’Université de Lille, et Lou, 15 ans, en bac pro dans un lycée de Lens, font figure d’exception. Elles manifestent côte à côte, un drapeau de la CFDT en main. « Nous avons du mal à nous projeter à l’âge de notre propre retraite. On est là par solidarité avec ceux qui vont être touchés par cette réforme injuste. C’est le cas de notre père, syndiqué à la CFDT, qui travaille à Groupama », expliquent ces deux sœurs originaires du Liévinois. « On en parle beaucoup entre nous à la fac. Un rassemblement y avait d’ailleurs lieu aujourd’hui », précise Marguerite. Et Lou d’indiquer que « les cours ont été annulés aujourd’hui au lycée faute de professeurs, mais de toute façon, je n’y serais pas allée ». Toutes deux

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Mots clés :

Pas-de-Calais