© Christophe Forestier
Unis contre la réforme des retraites

Tous les syndicats étaient là

Et bien plus !

par Nadia DAKI , Christophe FORESTIER et Philippe Allienne
Publié le 21 janvier 2023 à 09:43 Mise à jour le 25 janvier 2023

Les chiffres, même s’ils seront affinés, sont éloquents. 8 000 personnes dans les rues de Valenciennes, autant à Boulogne-sur-Mer et à Calais, 5 000 à Arras, 7 500 à Beauvais, 30 000 à 50 000 à Lille qui marchaient en rangs très serrés. De quoi donner le tournis. Jeudi soir, on entendait souvent la référence à 1995, le mouvement social qui avait mis KO le Premier ministre Alain Juppé et sa réforme des retraites. Le pari du 19 janvier est gagné haut la main.

On le savait que tous les syndicats seraient présents. Ils sont tous unis contre le projet de réforme, la contre-réforme des retraites. Mais ce jeudi il n’y avait pas que les syndicats. De nombreuses personnes défilaient pour la première fois. Sans badge, sans étiquette. Par solidarité, pour montrer leur écœurement face au comportement de ce gouvernement qui affiche haut son mépris en emmenant 11 ministres en Espagne derrière le président pour signer un contrat. Et puis toutes cell

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous