Accueil  >  Sport
Jacques Accambray a remporté cinq titres de champion de France. © Luc Vollard/Collection privée Jacques Accambray
Star du lancer du marteau dans les années 1970

Jacques Accambray, un Bruaysien chez les Yankees

par JACQUES KMIECIAK
Publié le 29 juillet 2022 à 15:12 Mise à jour le 1er août 2022

Les championnats du monde d’athlétisme qui se terminaient ce dimanche à Eugene dans l’Oregon [1], nous offrent de revenir sur la carrière de Jacques Accambray. Ce Bruaysien comptait, dans les années 1970, parmi les meilleurs lanceurs de marteau au monde. Il était surtout le plus « américain » des champions de l’Hexagone.

Originaire de Haute-Savoie, Charles Bacque, son grand-père maternel, s’était installé à Divion, dans l’entre-deux-guerres, avant d’exercer comme chef-porion pour les Houillères. Son grand-père paternel, Achille-Paul Accambray, mineur de fond, est mort de silicose. Jacques Accambray, né en mai 1950 à Divion, a naturellement baigné dans l’univers de la mine d’autant que son père Paul a lui aussi travaillé comme houilleur à l

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Notes :

[1Avec une seule breloque à son actif (l’or de Kevin Mayer au décathlon), la France termine cette compétition à la 22e place, derrière Grenade ou l’Ouganda... Quant au titre du lancer du marteau, il a été remporté par le Polonais Pawel Fajdek avec un jet à 81,89 mètres.