Accueil  >  Sport
Tennis de table

Jacques Secrétin nous a quittés

Publié le 7 décembre 2020 à 11:59

Né à Carvin en 1949, décédé la semaine dernière à Tourcoing, Jacques Secrétin restera une légende vivante, celle de l’homme qui, grâce à son adresse, son talent et son génie, a révolutionné le tennis de table français. En France, il y eut l’avant Secrétin, puis une longue période de deux décennies pendant laquelle il domina ce sport, les autres luttant pour la seconde place alors qu’il accumulait les titres de champion de France, devenant même champion d’Europe, et cha

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

enfants Impensable…

La semaine dernière, nos confrères de Libération révélaient l’impensable : un père de famille afghan, fuyant la guerre, a été inculpé en Grèce pour « abandon d’enfant » et « mise en danger de la vie d’autrui ». En tentant la traversée de la Méditerranée sur une embarcation de fortune, son fils de 5 ans a péri (...)

Liberté Élie Maléri nous a quittés

Il était le plus ancien journaliste du quotidien Liberté encore en vie. Élie Maléri nous a quittés samedi 19 décembre, à l’âge de 88 ans. Rentré à Liberté « par hasard » en mai 1954, à son retour de l’armée, typographe de formation, Élie apprit le photojournalisme avec son compère Marcel Deccuber. « Un sacré (...)

Somain Disparition d’André Molin

André Molin, ancien responsable du Parti communiste à Somain, est décédé mercredi 9 décembre à l’âge de 79 ans. Cet ancien combattant était aussi adjoint honoraire de la mairie de Somain. Retraité de la SNCF où il était aussi responsable à la CGT cheminots, il était également président du comité des fêtes (...)

Sanofi Une histoire de dengue

Le laboratoire français Sanofi est aujourd’hui mis en cause dans une affaire de vaccin contre la dengue qui serait responsable de la mort de plus d’une centaine d’enfants. 38 personnes sont poursuivies pour « homicide involontaire », dont trois Français. Malgré des essais cliniques peu concluants, un (...)

Lire aussi :