Accueil  >  Sport
Paris-Roubaix annulé

Veut-on faire disparaître le sport populaire ?

Publié le 16 octobre 2020 à 11:25

La suppression de Paris-Roubaix a été décidée dernièrement pour cause de « pandémie ». Il faut croire que le Nord est plus « malade et plus pestiféré que les autres régions ».
Alors que l’organisation de Roland-Garros à Paris du 21 septembre au 11 octobre a été maintenue malgré la couleur rouge foncée accordée par le gouvernement et l’ARS, il faut dire que même réduit au minimum de spectateurs dans les courts « plein-air ou couverts », le problème est un jeu de balles jaunes qui vaut des millions d’euros ; mais le vélo en France, c’est u

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Enseignement Une section sportive au lycée d’Auchel ?

Le lycée Lavoisier d’Auchel (Pas-de-Calais) se dotera d’une section sportive (ex- sport-étude) à la rentrée prochaine.
Au cœur de la cité scolaire, le collège Lavoisier est pourvu d’une section sportive option « football » depuis 2017. Histoire « d’assurer une forme de continuité pédagogique, nous (...)

Aux prises avec le variant anglais Les Dunkerquois résistent

S’il y avait bien un endroit dans l’hexagone où il fallait se rebeller contre le perfide variant anglais, c’est bien dans la cité de Jean-Bart. Entre le 8 et le 14 février, 59 % des prélèvements effectués au Centre hospitalier étaient positifs au variant anglais. Au CHD, on s’apprête à déprogrammer des (...)

JO 2021 Un kayak flambant neuf pour le Lillois Martin Farineaux

Valentin Martin, adjoint (PCF) au Développement du sport scolaire et périscolaire à la mairie de Lille, a remis, en présence du président du Canoë club lillois, Emmanuel Voynnet, et d’enfants adhérents, un nouveau bateau d’une valeur de 3 750 € à l’athlète paralympique Martin Farineaux. Il a été (...)

A la Une :

Défusion ? Du divorce dans l’air à Bruay-La-Buissière

L’élection, cet été, à la tête de Bruay-La-Buissière de Ludovic Pajot (Rassemblement national) a tendu les relations entre Bruay et la commune associée de Labuissière au point qu’un nombre croissant de Labuissiérois envisagerait volontiers une défusion. Le mariage avait été célébré en 1987, du temps où (...)

Lire aussi :