Accueil  >  Sport  >  Cyclisme

Raymond Poulidor, l’échappée éternelle

par Ousmane Mbaye
Publié le 18 novembre 2019 à 11:57 Mise à jour le 20 novembre 2019

À quatre-vingt trois printemps, Raymond Poulidor s’est envolé pour ne plus jamais revenir. Mercredi 13 novembre, la nouvelle est tombée telle une feuille d’automne. Surnommé affectueusement « Poupou », l’éternel second fait partie de ceux qui ont marqué à jamais l’histoire du cyclisme en France et à l’internationale. Courageux et homme du peuple, « Pouli » gagne la sympathie des français. Nombre d’entre eux se reconnaissent dans les valeurs de travail et persévérance qu’il incarnait à la

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous