Accueil  >  Sport  >  Cyclisme

Raymond Poulidor, l’échappée éternelle

Publié le 18 novembre 2019 à 11:57 | Mise à jour le 20 novembre 2019

À quatre-vingt trois printemps, Raymond Poulidor s’est envolé pour ne plus jamais revenir. Mercredi 13 novembre, la nouvelle est tombée telle une feuille d’automne. Surnommé affectueusement « Poupou », l’éternel second fait partie de ceux qui ont marqué à jamais l’histoire du cyclisme en France et à l’internationale. Courageux et homme du peuple, « Pouli » gagne la sympathie des français. Nombre d’entre eux se reconnaissent dans les valeurs de travail et persévérance qu’il incarnait à la

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

A la Une :

Vote par procuration : mode d’emploi

Un électeur absent ou empêché peut choisir un autre électeur pour accomplir à sa place les opérations de vote. Ils doivent être inscrits sur les listes électorales dans la même commune mais pas nécessairement dans le même bureau de vote. Il faut se rendre au tribunal judiciaire ou de proximité, au (...)

Lire aussi :