Accueil  >  Sport  >  Football
Maradona avait eu la chance de ne pas trop grandir

D’en bas il regardait les gens d’en haut

par Gérard EJNÈS
Publié le 7 décembre 2020 à 11:39 Mise à jour le 16 août 2021

Et le voilà « enfin » face à l’histoire. Face à la patine de l’éternité qui devrait avoir suffisamment de temps désormais pour étudier son incroyable destin et le situer à sa juste place.
Pourquoi « enfin » ? Parce que, même s’il adorait la vie qui lui avait tout donné puis beaucoup repris, tout cela n’avait que trop duré. Parce que Diego Maradona n’était pas venu sur terre pour y passer soixante ans et qu’il n’était pas fait pour mourir étourdiment dans son lit en

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous