© Pierre André/Wikicommons CC-BY-SA-4.0,3.0,2.5,2.0,1.0

À table avec Camille

par CAMILLE DUHAYON
Publié le 24 septembre 2021 à 17:00

L’ail fumé d’Arleux est une tradition qui remonte au Moyen-Âge. C’est un ail rose qui se conserve toute la saison. Il est cultivé dans une aire déterminée située dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais, tressé et fumé de manière traditionnelle. À l’origine, on fumait l’ail pour le conserver. D’abord parce qu’en exposant les têtes d’ail à la fumée on les protège durablement des insectes, mais aussi parce que le fumage sèche et prémunit des moisissures. Dans la région de Douai il y a beaucoup de tourbières. À l’origine, c’était à la tourbe que l’on fumait l’ail. Il y a encore de petits producteurs qui le fument à l’ancienne. Il se récolte en août, se fume et se vend à partir de fin août. Cette année, vu les conditions atmosphériques, la récolte a été décalée de 15 jours. Voici la recette de la soupe à l’ail, celle que ma maman faisait. Donc, c’est la meilleure...

SOUPE À L’AIL

Ingrédients

  • 2 pommes de terre
  • 2 têtes d’ail
  • 1 oignon
  • 1 blanc de poireau
  • 4 tranches de pain
  • 15 g de beurre
  • 2 cubes de bouillon de volaille
  • 2 c.à.s d’huile
  • sel et poivre

Préparation  

  1. Pelez et hachez l’oignon. Lavez et émincez le poireau. Épluchez l’ail. Pelez les pommes de terre, coupez-les en petits morceaux.
  2. Dans une casserole, laissez fondre le beurre et faites dorer légèrement l’ail à feu moyen.
  3. Ajoutez-y le poireau et l’oignon et laissez revenir

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous