Des jardins pour questionner les enjeux de demain

Publié le 31 juillet 2020 à 15:24

Jardins de la paix, jardins citoyens, potagers dans les lycées, et bien sûr Hortillonnages Amiens, le champ d’actions de l’association Art et jardins Hauts-de-France est particulièrement riche.

Comme aime le dire son président, Gilbert Fillinger, l’association Art et Jardins Hauts-de-France, connue pour son festival international Hortillonnages Amiens, entend transformer un projet culturel en un projet sociétal et social qui questionne les enjeux de demain.Dans la Somme, le Festival des Hortillonnages allie découverte, promenade, environnement, culture et bien manger. C’est l’occasion, cet été, d’un parcours à pied ou en barque particulièrement intéressant.

L

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Bib’Estiv s’invite dans l’abbaye de Vaucellles

Cet été, l’abbaye de Vaucelles accueille les Nordistes dans son écrin de verdure. Du 16 juillet au 20 août se tiendra la 20ème édition de Bib’Estiv. L’occasion de profiter de nombreuses activités gratuites proposées par la médiathèque départementale.
Située dans la vallée du Haut- Escaut, à (...)

Lycéens et collégiens Un déconfinement mi-figue, mi-raisin

Les collégiens et les lycéens peuvent en principe retrouver le chemin de leur établissement après plus de deux mois de confinement. Une période pas toujours simple et qui, dans certains cas, va se prolonger. Témoignages.
Simon D. respire. Pour ce garçon calme et studieux, lycéen en Première générale, (...)

Arras : chut, la démocratie dort !

Commerces et marchés sont ouverts. Les écoles accueillent à nouveau les enfants. Cafés et restaurants reçoivent à nouveau des clients. René Chevalier, secrétaire de la section PCF d’Arras (62) s’étonne que la Maison des sociétés, qui regroupe syndicats et associations, ne soit toujours pas ouverte. Il s’est (...)

A la Une :

Formule estivale L’été en Liberté

À compter du 10 juillet, votre hebdomadaire vous propose quatre pages estivales consacrées au tourisme régional en Hauts-de-France, au sport, à la lecture et, de manière plus générale, aux loisirs pour toutes et tous. Liberté Hebdo ne fait donc pas de cure d’amaigrissement et garde ses vingt pages. (...)

Lire aussi :