Claire L'Hoër s'est plongée dans ses souvenirs d'enfance Crédit photo : Claire L'Hoër
« Guide secret »

La Côte d’Opale expose ses trésors

par JACQUES KMIECIAK
Publié le 11 novembre 2022 à 16:38

Originaire de la Côte d’Opale, Claire L’Hoër révèle, dans un ouvrage d’excellente facture, « ses » secrets d’un territoire.

Ce livre, plus que d’autres encore, elle a envie de le défendre bec et ongles. « L’écrire a été un véritable plaisir. Je l’ai fait en pensant à ma famille. J’y ai en effet rassemblé les fruits de conversations que j’ai pu avoir le dimanche à table, avec mon père et mes oncles, férus d’histoire. On y évoquait le Boulonnais et la Grande Armée chère à Napoléon ou le château d’Hardelot avant sa transformation en musée », sourit cette historienne et écrivaine de 53 ans. Son idée ? Faire connaître ces «  endroits magiques, extraordinaires et parfois poétiques » souvent ignorés du grand public. Cette côte « reste méconnue. En général, les gens qui n’habitent pas notre région, s’imaginent qu’il n’y a rien à y voir. Aussi n’y viennent-ils pas en vacances. Mais une fois qu’on y a mis les pieds, on l’aime et on y revient ». De la naissance supposée de Godefroy de Bouillon à Boulogne (1058) au rachat de Dunkerque aux Anglais par Louis XIV (1662), des activités mortifères des naufrageurs de Wissant et d’Audresselles aux travaux imposés à la main-d’œuvre esclavagisée du Mur

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous