Flobart mise à l'eau : Le flobart est un bateau d'échouage. © Offiche du Tourisme Wissant

Le flobart, bateau emblématique du Boulonnais

par JACQUES KMIECIAK
Publié le 26 août 2022 à 17:51

Le peu de ports en eaux profondes de la Côte d’Opale aurait favorisé l’essor du flobart, ce bateau à fond plat adapté à l’échouage quotidien sur les plages. Il peut mesurer jusqu’à six mètres de long. Sa forme ventrue permet « d’embarquer une grande longueur de filets ou un nombre important de casiers pour y pêcher le carrelet, le cabillaud, le bar ou encore le homard. Jusqu’aux années 1950, le flobart est mû à l’aviron et à la voile », précise-t-on du côté de l’association Flobart des 2 Caps. Il est depuis motorisé. Et Vincent Delliaux d’indiquer que le flobart a connu « son âge d’or dans les années 1980. Le plan Mellick aura raison de la pêche artisanale. Il n’y a plus aujourd’hui qu’un seul flobart armé par un pêcheur professionnel de Bretagne. À la Côte d’Opale, une petite centaine de flobarts sont encore en activité. Exclusivement destinés à la plaisance, ils sont la propriété de particuliers ou d’associations comme la nôtre ».

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous