Vacances scolaires et culturelles

Les jeunes des quartiers prioritaires invités à visiter le patrimoine

Publié le 31 juillet 2020 à 15:56 | Mise à jour le 8 septembre 2020

De juin à octobre, ce sont plus de cinq sites patrimoniaux que les jeunes des Hauts-de-France pourront visiter avec l’opération « C’est mon patrimoine ! » mise en place en il y a 15 ans, en direction des quartiers prioritaires. 500 000 enfants ont déjà participé à ces excursions uniques depuis 2005.

Offrir aux jeunes issus des quartiers prioritaires l’opportunité de profiter des vacances d’été, c’est l’engagement du ministère de la Culture avec l’opération C’est mon patrimoine ! Depuis 2005, ce dispositif national participe à l’éducation artistique et culturelle des enfants et adolescents pendant les vacances scolaires. Un procédé qui continue, même avec la crise de la Covid-19.

Les Hauts-de-France à l’honneur

Plus de 80 % des projets prévus maintiennent leur engagement, dont ce

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Centenaire du PCF Le communisme est la jeunesse du monde

Le capitalisme n’a jamais autant mis à mal l’avenir de la jeunesse. Les crises sanitaires et économiques viennent tristement le démontrer.
La jeunesse est au cœur du dernier rapport de l’Observatoire des inégalités sur la précarité. En seulement dix ans, le nombre de jeunes vivant sous le seuil de (...)

Sécurité globale « Cette loi, nous n’en voulons pas »

Ludovic Finez, secrétaire à l’organisation du SNJ-CGT, a pris la parole au nom des syndicats de journalistes (SNJ-CGT, SNJ, CFDT-Journalistes, SGJ-FO) et du Club de la presse Hauts-de-France lors du rassemblement organisé samedi 21 novembre à Lille. Il explique pourquoi les journalistes ne veulent (...)

Point de vue Alerte pour les jeunes de moins de 25 ans

« ll n’y aura pas de RSA pour les moins de 25 ans », a rappelé le gouvernement, par la voix de son Premier ministre, Jean Castex.Étendre le revenu de solidarité active aux 800 000 jeunes sans formation ni emploi équivaudrait à moins de 5 milliards d’euros. Cette information est à mettre en (...)

Lire aussi :