Artiste à la une

Le panache électronique

Rencontre

par Franck Jakubek
Publié le 7 janvier 2020 à 11:07 | Mise à jour le 9 janvier 2020

Nous commençons 2020 par une carte blanche à un artiste. Pour ce premier numéro de l’année, la Une, et la der, de votre journal ont été confiées à Patrick Dorobisz, un créateur nordiste basé à Lille, qui a gentiment accepté de vous offrir une partie de son travail. Artiste contemporain, formé aux Beaux-Arts, il a tout de suite compris l’importance, et le sens, de l’informatique et s’est emparé de l’outil dès son apparition. Une éducation artistique complète dès son plus jeune âge a fait de lui un homme instruit, qui se réclame de son engagement communiste comme bien peu osent le faire de nos jours. Nous lui adressons ici nos vifs remerciements pour le temps qu’il nous a consacré et la confiance qu’il nous accorde pour vous permettre d’entrer (un peu) dans son œuvre. Puissent ces quelques moments passés avec lui vous donner encore plus envie en 2020 de partir à la découverte de l’art et de la vie. Bonne année 2020 à toutes et tous.

Derrière lui, sur un pupitre, une partition de Chostakovitch veille. Au-dessus de sa tête, deux nus en noir et blanc, tout en jambes, semblent nous défier de garder les yeux sur notre hôte. Un chien affectueux vient nous bousculer de sa truffe. Nous faisons connaissance. Patrick Dorobisz nous reçoit chez lui, en toute simplicité. Lillois d’adoption, il n’a pas quitté la ville depuis 1980. À part pour une incursion chez nos voisins belges, mais de courte durée. Lille est sa ville, il le

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

CINEMA Quelques films parmi les sorties sur les écrans

> Séjour dans les monts Fuchun.

Gu Xiaogang s’est inspiré d’un tableau de paysages peint par Huang Gongwang en 1348 pour décrire le quotidien d’une famille résidant à Fuyang, une cité proche de Shanghai. Les chantiers témoignent de la profonde mutation économique d’une ville (...)

Artiste à la une L’art dans sa dimension politique

Patrick Dorobisz, Lillois et fier de sa ville, partage son œuvre entre toile et partition. Il écrit de la musique et compose sa peinture. Mais plus encore, il s’imprègne de la société, de son évolution ou sa régression. Un artiste témoin de la marche du temps qui veut, aussi, faire bouger les lignes. (...)

Artiste à la une Un chapeau, des bottes et un fume-cigarette

Patrick Dorobisz annonce la sortie de trois CD bien réels qui seront présentés sous forme de petites œuvres d’art reprenant son identité visuelle. Son chapeau, ses bottes et son fume-cigarette. « C’est ma façon de faire un clin d’œil à Pierre Schaffer et aussi et surtout pour sortir définitivement de cette (...)

A la Une :

Lire aussi :