Comptines de la mère l’Oie

Magie des mots, magie des images

Littérature jeunesse

Publié le 10 avril 2020 à 16:10

Comme pour -, ces comptines popularisées en Angleterre (« Nursery Rhymes ») aux 18 et 19e siècles sont l’occasion d’ouvrir un dialogue entre un texte d’hier et des images d’aujourd’hui. On retrouve des personnages de Lewis Carroll (Humpty Dumpty, Tweedledum et Tweedledee) et autres baignant dans ce « Le Livre du Trésor » britannique qui se défait allègrement de tout raisonnement logique. Situations parsemées d’embûches, péripéties farcesques, petits incidents pirouettant entre malice, enj

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Littérature jeunesse Notre sélection de la semaine

>À coeur ouvert de Marie-France Zerolo et Élisabeth Benoît Morelli
C’est l’histoire de quelques habitants d’une cité. Boris, un vieil homme solitaire, est secrètement amoureux de Jeanne, la jeune fille de l’immeuble d’en face. Chilpéric, le neveu de Jeanne, garçonnet hardi et imaginatif, joue aux « (...)

Les vies de Maria de Hanna Krall Sur les sentiers de la mémoire

Dans la Pologne occupée par les Allemands, un couple accepte d’être parrain d’une fillette juive, le baptême pouvant lui éviter la mort. Au dernier moment, profondément catholique, il se rétracte, ne voulant pas mentir à l’église sous le regard de Dieu.La petite fille et sa mère se retrouvent dans la (...)

Les coups de cœur de Violaine Vanoyeke

Il faudrait des pages pour raconter la vie et l’engagement de Michel Cordeboeuf, auteur de contes et de romans, et artiste attachant et passionné. Qu’il interprète les chansons les plus connues, qu’il les écrive lui-même ou qu’il créé ses spectacles en parcourant la France, il est aussi un témoin de (...)

A la Une :

Formule estivale L’été en Liberté

À compter du 10 juillet, votre hebdomadaire vous propose quatre pages estivales consacrées au tourisme régional en Hauts-de-France, au sport, à la lecture et, de manière plus générale, aux loisirs pour toutes et tous. Liberté Hebdo ne fait donc pas de cure d’amaigrissement et garde ses vingt pages. (...)

Lire aussi :