Enquête sur le camp « russe » de Beaumont

Publié le 2 avril 2021

Pour marquer, en 2022 via une exposition, le 80 [1] anniversaire de l’ouverture du camp de Beaumont-en-Artois, la section PCF d’Hénin-Beaumont et les amis d’Edward Gierek sont à la recherche de témoignages, photos et documents s’y rapportant. Ce camp d’où s’échappa le célèbre Vasil Porik, accueillit de 1942 à 1944 plusieurs centaines de civils ukrainiens affectés aux mines des alentours. « Son histoire, son fonctionnement, nous sont largement inconnus », note Gianni Ranieri (PCF) dont la quête répond à un « devoir de mémoire » dans une ville désormais gangrenée par l’extrême droite. Contact : 06 89 55 95 24.

Notes :

[1e

Ces articles peuvent vous interesser :

Histoire des émotions, sous la direction de Vigarello, Corbin et Courtine Au cœur de l’affection, des afflictions et des grandes émotions populaires

« Les émotions appartiennent à l’humanité. Elles l’accompagnent. » Des historiens les parcourent sur le temps long de l’Histoire, une réédition bienvenue en trois volumes.
Joie, tristesse, amitié, plénitude amoureuse, tendresse, désamour, déception, mélancolie, désenchantement… peur, colère, haine… Des (...)

Sin-le-Noble Un blog en l’honneur d’Henri Martel

L’association Henri-Martel anime le musée éponyme à Sin-le-Noble. Elle a créé un blog destiné à retracer l’itinéraire militant d’Henri Martel (1898-1982) qui fut mineur, maire de Sin-le-Noble et parlementaire, mais aussi de ses deux fils Aimable et Germinal, fusillés par les nazis. Anna-Maria Miletto, sa (...)

A la Une :

Lire aussi :