Le Talon de Fer

La droite, partout, tout le temps ?

par JEROME LEROY

Finalement, tout cela est peut- être une question de perception subjective de la réalité mais j’ai tout de même l’impression de vivre dans une société de plus en plus de droite.

Des dizaines de petites et grandes infos viennent renforcer cette vilaine sensation. Je ne (...)

Mort du dimanche, dimanche de la mort

par Franck Jakubek

Une info est un peu passée inaperçue avec les élections européennes : le licenciement de deux salariées de la grande distribution qui ont refusé de travailler le dimanche. S’il devait être confirmé, il marque le point final de la victoire d’une bataille depuis longtemps entamée : tuer le dimanche. La loi (...)

Européennes : et maintenant ?

par LEROY JEROME

Il ne s’agit pas de railler le malheur des uns, de célébrer le bonheur des autres, de relativiser, de mettre en perspective pour tenter des lectures différentes, les faits sont têtus : Macron a gagné les élections européennes.

Il les a gagnées objectivement. Avec le même (...)

Frères ennemis, vraiment ?

par JEROME LEROY

Comment parler d’un débat qu’on n’a pas vu ? Parce qu’on l’a déjà vu, tout simplement ou plus précisément parce qu’on sait d’avance ce qui y sera dit. Je ne parle pas du débat qui devrait avoir lieu le 22 mai dans le cadre des élections européennes.

Je ne sais pas non plus si je le regarderai puisque Ian (...)

Le chant du monde selon Ron Rash

par LEROY JEROME

ll y a un vrai bonheur à lire Ron Rash. Cet écrivain américain est poète et auteur de romans noirs. C’est la même chose : une question d’angle de tir, de capacité à saisir la réalité du monde derrière les apparences,à la restituer dans un mélange déroutant par la précision car la poésie est aussi précise (...)

Louis Guilloux, l’irrécupérable

par JEROME LEROY

Avec la parution de L’Indésirable (Gallimard, 2019), un manuscrit inédit retrouvé, on reparle un peu de Louis Guilloux (1899-1980) et c’est tant mieux. Parce qu’il y a tout de même quelque chose de profondément injuste àvoir un écrivain majeur du siècle dernier aussi peu lu. Ses livres sont pourtant (...)

La police de l’émotion

par JEROME LEROY

Cette police de l’émotion, elle est d’autant plus efficace qu’il y a les chaines infos et les réseaux sociaux (Facebook, Twitter) pour quadriller les réactions des uns et des autres.

C’est à des événements comme l’incendie de Notre-Dame que l’on mesure à quel point la police del’émotion devient de (...)

Abonnez-vous !