Le Talon de Fer

Le Talon de Fer L’été en poésie (1)

par JEROME LEROY

Respirons un peu. L’actualité ne nous aura pas épargnés. Je vous propose, pour l’été, de la poésie. Certains poèmes appartiendront à des recueils déjà parus. D’autres seront des inédits dont vous serez les premiers lecteurs. Comme celui ci-dessous, né dans les lacrymogènes de la lutte contre la (...)

Le Talon de Fer Une seule image

par JEROME LEROY

C’est tout de même revenu très vite, les vilaines habitudes du pouvoir. Nous ne sommes même pas totalement déconfinés que le macronisme reprend la main pour mieux gifler ceux qu’il fallait applaudir, la bonne conscience en bandoulière alors que les soignants criaient dans le désert sur la (...)

Le Talon de Fer La statue de Colbert

par JEROME LEROY

Nous sortons à peine d’une pandémie qui a révélé les pires inégalités sociales et a montré à quel point notre société était injuste et notre monde fragile
Alors que le virus mettait la planète à l’arrêt, sauf à être extrêmement naïf, il était évident que le capitalisme ne dormait que d’un (...)

Le Talon de Fer On est sorti de chez nous

par JEROME LEROY

On ne peut pas vouloir tout et son contraire. Les libéraux et les réacs trumpo-compatibles piaffaient d’impatience. Il fallait sortir de chez nous !
Il est vrai que le confinement avait assez duré, qu’il fallait que tout reparte. Seulement, il y a eu un malentendu. Ceux, du côté de la droite, (...)

Le Talon de Fer Camélia et les populistes

par JEROME LEROY

De Camélia Jordana, je ne connaissais pas grand-chose sinon le rôle qu’elle avait joué dans un film, Le Brio. Elle y incarnait une étudiante en droit venue des quartiers et confrontée à un prof réac mais qui était séduit par la volonté de fer de la jeune fille au point de devenir son mentor pour un (...)

Le Talon de Fer Un certain 28 juin

par JEROME LEROY

La semaine où l’on apprenait, au grand dam de la droite, des médias et même de certains de nos putatifs alliés, que le PCF était le troisième parti de France en nombre d’élus municipaux, voilà que le Premier ministre annonce le second tour des municipales pour le 28 juin. J’ai d’abord envie de revenir (...)

Le Talon de Fer L’école Potemkine

par JEROME LEROY

Je ne sais pas encore à quoi ressembleront le déconfinement et les premiers jours qui suivront le 11 mai. Je sais en revanche à quel point Macron,ce président qui prend ses désirs pour la réalité, aura tenté jusqu’au bout de se donner l’illusion que tout était parfaitement calé.
Comme c’est l’école qui (...)

Abonnez-vous !